Audio-Vidéo : patr-0303-02
Le carnaval cayennais ou l'entretien symbolique de frontières "ethniques"
Auteur(s) : Hidair, Isabelle
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Extrait de : "Patrimonialisation et développement dans la Caraïbe et les Amériques" : Colloque international, les 2, 3 et 4 mars 2011. Université des Antilles et de la Guyane
Description : Historiquement le Carnaval cayennais avant les années 60 est créole, puis les vagues migratoires contribuent à créer un carnaval par groupes ethniques. Le carnaval est ainsi le reflet de la division ethnique de la Guyane, avec les créoles guyanais, les autochtones et les étrangers (dont antillais français et métropolitain). En effet, le discours sur la société guyanaise est une mosaïque de peuples, une société tolérante et métissée, fier de sa diversité et de sa multiculturalité. D'un simple défilé, il est devenu une grande parade où la compétition entre les groupes ethniques surtout le dimanche gras est forte. Le carnaval est alors une preuve d'intégration en définissant l'attitude a adopter pour se construire une identité et intégrer les frontières ethniques.
Siècle(s) traité(s) : 21
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V12099
Partager

| Plus