Audio-Vidéo : noir-2802-09
noir-2802-09
Le Noir "contre" le Blanc : rhétorique de la représentation littéraire de résistance
Auteur(s) : Gallouët, Catherine
Auteurs secondaires : Poirson, Martial
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: DPLSH : Département Pluridisciplinaire de Lettres, Langues et Sciences humaines CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines G.R.R.E.A. 17/18 : Groupe de Recherches sur les Représentations Européennes de l'Afrique aux XVIIe et XVIIIe siècles Mémorial ACTe Université des Antilles et de la Guyane UMS 622 : Institut d'histoire de la Révolution française
Extrait de : "Les représentations du Noir dans la littérature, l'histoire et les arts européens et américains des XVIIIe, XIXe et début XXe siècle" : Colloque pluridisciplinaire, les 27 - 28 février et 1er et 2 mars 2013. Université des Antilles et de la Guyane
Description : L'ouvrage d'Aphra Behn "Oroonoko" (1688) est fondamental en ce qui concerne la rhétorique de la représentation de l'esclave révolté : d'origine noble, aux traits romains, victime des excès de l'esclavage, il est aussi l'orateur d'une harangue où il affirme son humanité face de l'oppression et son droit à la liberté. Cette communication se propose de revenir sur diverses versions de cette harangue dans des ouvrages de fiction du XVIIIe siècle écrits par des auteurs blancs, à commencer par l'adaptation de l'ouvrage de Behn en France par Laplace en 1745 sous le titre d'"Oroonoko", et en continuant avec "Ziméo" de Jean-François de Saint-Lambert (1769) et de "Lettres africaines" de Jean-François Butini (1771). Comment ce discours de révolte tente de représenter une parole aliénée ? L'esclave a-t-il droit à son propre discours dans les représentations eurocentriques de sa révolte ?
Siècle(s) traité(s) : 17
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V13048
Partager

| Plus