Audio-Vidéo : noir-0203-05
Une relecture de la polémique Fanon / Mannoni, psychologues de la colonisation
Auteur(s) : Viard, Bruno
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: DPLSH : Département Pluridisciplinaire de Lettres, Langues et Sciences humaines CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines G.R.R.E.A. 17/18 : Groupe de Recherches sur les Représentations Européennes de l'Afrique aux XVIIe et XVIIIe siècles Mémorial ACTe UMS 622 : Institut d'histoire de la Révolution française Université des Antilles et de la Guyane
Extrait de : "Les représentations du Noir dans la littérature, l'histoire et les arts européens et américains des XVIIIe, XIXe et début XXe siècle" : Colloque pluridisciplinaire, les 27 - 28 février et 1er et 2 mars 2013. Université des Antilles et de la Guyane
Description : Cette communication réévalue la polémique qui opposa Frantz Fanon et Octave Mannoni au début des années 50 sur la question de la psychologie de la colonisation. Adlériens, l'un et l'autre, Fanon et Mannoni ne font pas le même usage du "complexe d'infériorité". Le premier l'applique au colonisé, le second au colonisateur. Mais la pomme de discorde concerne avant tout le "complexe de dépendance" que Mannoni impute au colonisé et que Fanon conteste au nom de la philosophie sartrienne de la liberté sans en évaluer l'immense fécondité anthropologique. Mannoni met en évidence la sécurité affective que la dépendance par rapport aux ancêtres mythiques procure à tous les peuples de la tradition et que la modernité a perdue. Le face à face du Blanc et du Noir dans ces conditions a mis en présence deux humanités qui se trouvaient des côtés opposés de l'immense rupture produite par le meurtre du père qu'on appelle "modernité". Il s'agit donc d'introduire, à côté du racisme et de l'économie, une troisième dimension, d'ordre anthropologique, dans la compréhension de la colonisation.
Siècle(s) traité(s) : 20
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V13079
Partager

| Plus