Audio-Vidéo : Alte-1303-3
Le « cinéma antillais » : la mise en scène du corps blanc en réponse au « cycle du biologique » du « Nègre »
Auteurs secondaires : Robillard, Guillaume
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Extrait de : "Poétique et politique de l'altérité : colonialisme, esclavagisme, exotisme dans la littérature et les arts (XVIIe-XXIe siècles)" : Colloque international interdisciplinaire, le 12 mars 2015. Université des Antilles et de la Guyane
Description : Dans les premiers films, le déplacement des personnages dans le paysage antillais (Martinique, Guadeloupe) révèle la nécessité immédiate de « déconstruire » une esthétique touristique de son propre espace. En particulier, cette « dés-exotisation » (multiple) de sa propre réalité définit une nouvelle poétique et politique de l'altérité par la mise en scène des corps dans le « cinéma antillais », sur laquelle portera l'analyse.
Siècle(s) traité(s) : 21
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V15146
Partager

| Plus

Exporter la référence

Publier le document :


Télécharger