Audio-Vidéo : Zobe-1410-5
La mise en fiction du livre dans la Rue Cases-Nègres et le Syllabaire
Auteur(s) : Adenet-Louvet, Marjory
Auteurs secondaires : Fardin, Liliane
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: GREAL : Groupe de Recherches en Esthétiques, Arts et Littératures
Extrait de : "L'oeuvre de Joseph Zobel : portées, héritages et modernité" : Colloque international et pluridisciplinaire, les 14, 15 et 16 octobre 2015. Université des Antilles
Description : Marjory ADENET-LOUVET, doctorante en littérature comparée à l'Université des Antilles, propose une réflexion sur la mise en fiction du livre dans deux oeuvres de Joseph Zobel : "La Rue Case-Nègres" et "le Syllabaire". Elle rappelle que le savoir était de fait la propriété exclusive du colon jusqu'en 1848, date à partir de laquelle se créait une nouvelle mythologie de l'écrit. Grâce à un certain discours de l'école, le livre apparaît comme un média salvateur et pourvoyeur de promotion de social. L'apprentissage de l'écrit transforme alors en profondeur la société antillaise en créant un large champ de nouveaux possibles pour des populations jusque-là exclues de l'histoire et de toute participation sociale. Tel est le point de départ de l'analyse proposée de la mise en fiction dans les deux ouvrages étudiés.
Siècle(s) traité(s) : 21
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V15345
Partager

| Plus