Audio-Vidéo : Zobe-1410-10
Joseph Zobel et Euzhan Palcy : deux architectes du rêve et des arts caribéens
Auteur(s) : Chali, Jean-Georges
Auteurs secondaires : Bertin-Elisabeth, Cécile
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: GREAL : Groupe de Recherches en Esthétiques, Arts et Littératures
Extrait de : "L'oeuvre de Joseph Zobel : portées, héritages et modernité" : Colloque international et pluridisciplinaire, les 14, 15 et 16 octobre 2015. Université des Antilles
Description : Jean-Georges CHALI, MCF-HDR, Université des Antilles, considère Zobel comme un archéologue de la pensée, de la langue, de la culture créole. La main de l'écrivain rétablit les choses et elle en fait jaillir l?essence du monde. C'est le Moi qui se met debout, le mot volant au secours de la dignité enracinant l'être dans un réel nouveau qu'il fait désormais sien en dépit des attentes néfastes du maître. Le maître est désemparé car pour la première fois le poète va asperger l'avant-scène du monde de sa sève poétique. Dès lors, s'établit sous la plume de Zobel un rapport différent qui ne relève plus ni de l'asservissement, ni de la propriété individuelle. Il crée déjà l'idée de la langue rebelle et de l'érection volcanique du sujet pour écrire sur les tablettes de basalte le nouveau code de l'émancipation et du discours laminaire, forgeant la conscience collective. La puissance des mots qui se dessinent sous les doigts du sculpteur zobélien expose au-devant de ce monde égoïste et prêt à tout dominer, de nouvelles valeurs, un sens philosophique de la vie que plus rien ne peut contredire et que nul ne peut nier. La force du mot jaillit du morne et la terre aride s'offre à Diab'-la pour donner à Philomène l'envie d'exister. C'est la magie du mot zobélien qui déconstruit l'ancien, le dégradé, le cloaque, pour reconstruire au nom de la volonté et de un espace sain, un monde de liberté et un homme d'épanouissement.
Siècle(s) traité(s) : 21
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V15350
Partager

| Plus