Audio-Vidéo : prom-2611-10
Terre promise et raison d'État : une équipée martiniquaise en territoire dominicain
Auteur(s) : Boisseron, Monique
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: ECMEA : Etudes Croisées des Mondes Européens et Américains CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Extrait de : "Terres promises, représentations et imaginaires" : Colloque, 25, 26 et 27 novembre 2015. Université des Antilles.
Description : Au-delà de ses racines bibliques, l'idée de la Terre promise se décline souvent, eu égard au contexte socio-économique de plus en plus difficile, davantage aujourd'hui dans l'idée d'un mieux être de vie, plus matériel que spirituel, dans une envie d'ailleurs rompant avec une monotonie peu propice pour certains à réalisation de soi. C'est en tout cas dans cette optique qu'en 1956 quelques centaines de Martiniquais ont répondu à l'appel alléchant venu des hautes instances officielles du gouvernement français pour une aventure somme toute inédite en terre dominicaine. Nonobstant l'expérience d'un passé peu glorieux pour les travailleurs antillais en République dominicaine, l'État français, pour des raisons d'intérêts privés, y élabora un monde qui ne pouvait laisser indifférent nombre de Martiniquais victimes de chômage sur une île en pleine crise économique. Il conviendrait d'étudier comment fut élaborée cette « Terre promise » et ce qu'il en advint, si ce ne fut paradoxalement qu'un rêve préfabriqué, « vendu » à quelque centaines de désespérés.
Siècle(s) traité(s) : 20
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V16223
Partager

| Plus

Exporter la référence

Publier le document :


Télécharger