Audio-Vidéo : cfcs-1107-08
Agroecological transition and territorial governance : the strength of Words. Some insight from a guadeloupian perspective
Auteur(s) : Gessner, Marion
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: INRA : Institut National de la Recherche Agronomique CIRAD : Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement Université des Antilles. Service commun de la documentation
Extrait de : "52ème Congrès de la CFCS : 52nd Annual Meeting of The Caribbean Food Crops" : congrès, le 10 - 16 juillet 2016, INRA, CFCS
Description : Acknowledging the contribution of agriculture to global changes and its negative impacts on the environment, it is now seen as unavoidable for it to participate to the ecological transition. This research aims to understand the performativity of legal texts. This performativity does not only reveal the institutions’ approach of the model to implement. It also aims to change, in the meantime, the reality (Ambroise et al., 2015). The objective of this research is to stress the importance of concepts’ definitions in policies implementation when agricultural system reframing is at stake, and to highlight an uncertain use of words may produce. However, little attention is given to the choice of terms concerning the definition of a greener agriculture in official texts: terms are often mixed up without any clarification. Applying content analysis to official documents, we provide an analytical grid to grasp in what extent the unclear use of words and what they namely designate, lead to ambiguous policies eluding aspects of the concept of agroecology underlined by researchers or associations. We also shed light on the local appropriation process of the concept and its specification in the French Indies. Reconnaissant la contribution de l'agriculture aux changements globaux et à ses impacts négatifs sur l'environnement, on le voit maintenant comme inévitable pour qu'il participe à la transition écologique. Objectifs de ces recherches pour comprendre le performativity des textes juridiques. Ce performativity indique non seulement l'approche des établissements du modèle à l'instrument. Il vise également à changer, dans le même temps, la réalité (Ambroise et autres, 2015). L'objectif de cette recherche est de souligner l'importance des définitions des concepts dans l'exécution de politiques quand le système agricole reframing est en jeu, et accentuer une utilisation incertaine des mots peut produire. Cependant, peu d'attention est accordée au choix des termes au sujet de la définition d'une agriculture plus verte en textes officiels : des termes sont souvent mélangés sans n'importe quelle clarification. S'appliquant à l'analyse du contenu aux documents officiels, nous fournissons une grille analytique à la prise dans quelle ampleur l'utilisation peu claire des mots et ce qu'ils à savoir indiquent, mènent aux politiques ambiguës éludant des aspects du concept de l'agroécologie souligné par des chercheurs ou des associations. Nous avons également jeté la lumière sur le processus local d'appropriation du concept et de ses spécifications dans les Antilles françaises.
Siècle(s) traité(s) : 21
Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V16255
Partager

| Plus