Audio-Vidéo : Elis-2505-5
Les Libres de couleur et le fil rouge des révolutions de Saint-Domingue
Auteur(s) : Gainot, Bernard
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: Université des Antilles
Extrait de : " Hommage au Professeur Léo ELISABETH ", le 25 mai 2018. Université des Antilles
Description : Les 27 000 Libres de couleur de la « Perle des Antilles » sont incontestablement une puissance montante, et une particularité que l'on ne retrouve pas avec une telle netteté dans les autres colonies antillaises. Pour autant, le terme recouvre une grande diversité de généalogies, de statuts et d'implantation territoriale. C'est surtout sur cette diversité territoriale que l'intervenant insiste. La communauté des Libres de couleur du Nord présente une structure, des aspirations et des assises institutionnelles fort différentes de la communauté des Libres de couleur du Sud. Dans quelle mesure cette opposition Nord/Sud est-elle un facteur-clé pour comprendre le cours des révolutions de la colonie ? L'importance des événements qui se déroulent dans la partie de l'Ouest n'a-t-elle pas été sous-estimée par les historiens ? Le récit unitaire et unifié a posteriori de la Révolution de Saint-Domingue recouvre de fait des rythmes révolutionnaires différents, très largement déterminés par le positionnement des Libres de couleur. Pour autant, faut-il abandonner toute interprétation globale du rôle de ce groupe dans les moments décisifs du processus révolutionnaire ? Ce sont ces interrogations qui seront présentées comme hypothèses de recherches, dans le sillage des nombreuses mises au point de Léo Elisabeth sur le phénomène révolutionnaire antillais.

Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V18176
Partager

| Plus