Audio-Vidéo : Bern-2610-6
Bern-2610-6
La graphie du créole haïtien à l'épreuve du sandhi
Auteur(s) : Govain, Renauld
Année de publication :

Loading the player...

Éditeur(s)
: CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Extrait de : "Tracées de Jean Bernabé" : Colloque international, le 25, 26 et 27 octobre 2017. Université des Antilles
Description : La graphie du créole haïtien (CH), promulguée le 31 janvier 1980, est d'ordre phonographique (établissant des correspondances quasi-fidèles (Vernet 1980, Dejean 1977) entre les unités phoniques et leur représentation graphique. Partant de ce principe, elle est transparente, biunivoque) et construite selon le principe de la déviance maximale. Elle provoque depuis quelques années un débat, comme aux Antilles, si l'on se réfère aux dernières publications de J. Bernabé (2013a, b ; 2017). Elle est acceptée et intériorisée mais semble problématique quant à la prise en compte des éléments hérités du français issus du phénomène de sandhi. C'est que le traitement de ces éléments convoque un niveau sophistiqué du fonctionnement de la langue qu'est la phonologie avec laquelle l'orthographe, en général, entretient d'étroits rapports. Il fait appel à des règles plus complexes que celles proposées dans la graphie officielle du CH et pour laquelle on sent maintenant la nécessité d'une réforme. Or, la graphie phonographique ne facilite guère la prise en compte des éléments résultant d'un sandhi (Burov, 2013).

Permalien : http://www.manioc.org/fichiers/V17236
Partager

| Plus